Poète poète

Premier message

Cet instant d’elle que l’on recherche, Le besoin… de cette émotion, Son si beau visage que l’on cherche, Dedans… notre imagination. Un souvenir que l’on fait vivre, Que l’on dessine et redessine, Un souvenir qui nous enivre Qui nous enlace et s’enracine. Un bel ailleurs, un au-delà, Une évasion, un doux refuge, En ses instants où nous sommes las, Qui nous écrasent et nous insurgent. Un doux regard, une silhouette, Un beau sourire, des yeux troublants, Comme un miroir aux alouettes Au flou reflet se dédoublant. Un cœur qui bat et puis s’emballe, Frisson charnel qui se propage, La douce ivresse d’un soir de bal, Dans une caresse que l’on partage. Le temps qui passe et son attente, S’éternisant dans la langueur, Cette sombreur… si éclatante, Pleine de vide en sa longueur. Ces jours vitement que l’on égrène, Ce sablier de l’inutile, Mélancolie qui nous gangrène, Où chaque chose semble futile. Ce rendez-vous que l’on attend, Que l’on voudrait bien provoquer, Pouvoir enfin changer le temps. Lors le forcer à abdiquer. Cet instant d’elle si nécessaire, Ce fou désir de l’émotion, Son souvenir qui nous enserre, Dans cette douce détention.

tumblr_o2g0o1bhal1sotuj5o1_500

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s