Les grands magasins

Un conseiller psychologique des propriétaires de grands magasins soulignait la solitude, l’ennui et la frustration des femmes au foyer : « Elles savent qu’au-delà de leur horizon une vie plus large existe et elles ont peur de passer à côté de cette vie-là. Les grands magasins brisent cet isolement. En entrant dans un magasin, une femme a soudain l’impression qu’elle participe à ce qui se passe dans le monde. » Et si elle ressent le besoin d’être indépendante, d’exister par elle-même, on lui vendra une voiture rien qu’à elle ou un shampoing différent de celui du reste de la famille.

Mona Chollet, Beauté fatale

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s